Permalien Courriel Export
Thèse
La formation des consensus au Parlement européen et à la Chambre des représentants américaine (1999-2009)
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
La formation des consensus au Parlement européen et à la Chambre des représentants américaine (1999-2009)
Éditeur
Description
1 vol. (589 p.) : ill. ; 30 cm
Notes
Bibliogr. p. 473-498
Note de thèse
Thèse de doctorat : Science politique : Paris, Institut d'études politiques : 2011
N° national de thèse
FR 2011IEPP0064
Collaborateurs
Variantes de titres
Consensus building in the European Parliament and the US House of Representatives (1999-2009) eng
Sujets
Classification Dewey
328$b22a
Résumé
Cette thèse appréhende les institutions parlementaires par les comportements de ses acteurs. Plus particulièrement, l'objet de notre travail est de nous interroger sur les larges majorités que l'on observe au Parlement européen et à la Chambre des Représentants américaine. Comment comprendre que dans deux Assemblées particulièrement larges, où les élus sont issus de pays ou de régions très différentes les unes des autres, les majorités formées frôlent les unanimités? Notre travail revient sur différentes perspectives adoptées jusqu'ici pour en dégager plusieurs limites: approche de choix social, théorie institutionnelle, modèle culturel, théories des coalitions..Cette première analyse nous permet de proposer un autre modèle explicatif: celui du choix rationnel. Ainsi, formulé simplement, le postulat principal de ce travail est que si les élus parviennent à s'entendre très largement, c'est parce que cela répond à la satisfaction de leur utilité, et ce en dépit des nombreuses barrières (linguistiques, régionales, idéologiques, etc.) qui les séparent. Partant de cette hypothèse centrale, ce travail propose d'observer concrètement les modalités de formation des consensus: qui sont les acteurs centraux de cette entreprise, quelles sont les stratégies utilisées, la temporalité adoptée. Cette observation nous permet en définitive de soulever le rôle fondamental des opportunités institutionnelles dans la compréhension du métier parlementaire.
The main purpose of this PhD dissertation is to understand Legislatures through the lens of the individual practices. More specially, we intend to explain the large majorities, nearly unanimities, built in the European Parliament and in the US House of Representatives. How can we understand that, in two large, nationally, culturally different Legislatures, the deputies manage to find large compromises? This thesis goes back over the main explanations already proposed to explain this paradox. We show that they're all more or less approximative: social choice theory, coalitions theory, cultural explanation, institutional model.. This first step permits us to build an other explicative hypothesis: rational-choice approach. Clearly expressed, the main hypothesis of this dissertation is the following: if the majorities built in the European Parliament and in the US House of Representatives are so frequently unanimous, it is because it helps the deputies to access to their interest- in spite of the numerous hurdles. Then, this work aims at looking in a concrete way how do deputies find agreements between them. Who are the main leaders ? What are the strategies used? What calendar does the actors follow? Eventually, this main hypothesis insists on the major role played by the institutional opportunities in the understanding ot the parliamentarian mandate.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)

Voir aussi

 

inMedia v4.4