Permalien Courriel Export
Livre imprimé
La lutte, pas la guerre : écrits pacifistes radicaux (1918)
Auteur
Éditeur Éditions de la Maison des sciences de l'homme
Année DL 2018
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
La lutte, pas la guerre : écrits pacifistes radicaux (1918)
Éditeur
Description
1 vol. (120 p.) : couv. ill. ; 24 cm
Collection
Traduit de
Kampf, nicht Krieg politische Schriften, 1917-1918
Notes
Notes bibliogr. en bas de pages
Collaborateurs
Sujets
Classification Dewey
193
Résumé
"Les jubilés sont l'occasion de découvertes et de redécouvertes. Parmi les documents à tort négligés ou tombés dans l’oubli les trois écrits du philosophe Ernst Bloch contribuent à une meilleure connaissance du courant pacifiste qui s’est développé en Allemagne après 1916. Ils furent écrits en 1918, pendant un séjour en Suisse (1917-1919) qui avait pour but officiel la rédaction d’un article commandé par l’Archiv für Sozialwissenschaft und Sozialpolitik sur les idées pacifistes dans ce pays. Bloch fut pendant ces années-là un des principaux collaborateurs de Die Freie Zeitung, un journal de Berne largement diffusé et opposé aux menées du gouvernement allemand : il y publia plus d’une centaine d’articles. Le journal en appelait non pas au pacifisme mais à une lutte active contre le bellicisme de l’Allemagne ; il souhaitait carrément la victoire des pays de l’Entente (France, Italie, Royaume-Uni, États-Unis), et saluait à la fois le plan de paix du Président américain Wilson et la Révolution russe. Le premier de ces trois textes, « Une défaite de ses armées est-elle nuisible ou utile à l’Allemagne? » présente aux Allemands les avantages d’une défaite militaire : elle serait d’abord et avant tout une défaite de l’autoritarisme prussien (dont l’auteur esquisse une analyse idéologique et historique) et elle rendrait possible à l’Allemagne un renouveau sur les plans politique et moral, principalement l’instauration d’une démocratie. Le deuxième texte, « Vade-mecum pour les démocrates d’aujourd’hui », qui est le plus long, développe davantage ces thèses contre la Prusse et l’Autriche. Il vante les idéaux politiques américains (libéralisme politique et démocratie) et les promesses du nouveau socialisme russe, dont l’Allemagne pourrait s’inspirer pour sa régénération. Les analyses historiques et idéologiques sont riches, nuancées et originales. Le troisième texte, « Sur quelques programmes politiques et utopies en Suisse » contient des exposés particulièrement riches sur le courant internationaliste d’inspiration catholique, sur la tendance socialiste marxiste, et sur la tendance anarchiste en Suisse. Bloch est proche de ce dernier point de vue, ce qui lui permet un jugement lucide sur les limites de l’approche déterministe marxiste. D’une grande richesse théorique et historique, ces trois textes étonnent par la position libérale et anarchiste de leur auteur, qui permet de mettre en perspective son ralliement ultérieur au marxisme." [Source : éditeur]
ISBN
978-2-7351-2431-2
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4