Permalien Courriel Export
Thèse
Football et politique en Argentine : l'invasion permanente de terrain : la mobilisation pour le retour de San Lorenzo à Boedo : entre les gradins et l'Assemblée
Auteur
Éditeur Sciences Po [diffusion/distribution]
Année 2019
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Football et politique en Argentine : l'invasion permanente de terrain : la mobilisation pour le retour de San Lorenzo à Boedo : entre les gradins et l'Assemblée
Éditeur
Description
1 vol. (585 p.) : ill., cartes ; 30 cm
Est un fac-similé
Football et politique en Argentine l'invasion permanente de terrain la mobilisation pour le retour de San Lorenzo à Boedo entre les gradins et l'Assemblée 2019
Notes
Ecole(s) Doctorale(s) : École doctorale de Sciences Po (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Centre de recherches internationales de Sciences Po (Paris) (Laboratoire)
Autre(s) contribution(s) : Florence Haegel (Président du jury) ; Camille Goirand, Olivier Compagnon, Jean-Gabriel Contamin, Françoise Montambeault, Fabien Archambault (Membre(s) du jury) ; Olivier Compagnon, Jean-Gabriel Contamin (Rapporteur(s))
Bibliogr. p. 523-571
Note de thèse
Reproduction de Thèse de doctorat : Science politique : Paris, Institut d'études politiques : 2019
N° national de thèse
FR 2019IEPP0005
Collaborateurs
Variantes de titres
Football and politics in Argentina the permanent pitch invasion the mobilization for San Lorenzo’s return to Boedo from the terraces to the Assembly eng
Sujets
Classification Dewey
306.2
Résumé
Cette thèse s’intéresse à la mobilisation des supporters du Club Athlétique San Lorenzo de Almagro, un club de football de la ville de Buenos Aires en Argentine, qui se sont manifestés en plusieurs occasions face à l’Assemblée municipale de cette ville entre 2010 et 2012 afin d’obtenir le vote de la loi dite de Restitution historique. Cette loi, approuvée en novembre 2012, a ouvert la voie à la récupération par le club de San Lorenzo des terrains situés dans le quartier de Boedo où s’élevait son ancien stade, le Vieux Gazomètre, détruit sous la dernière dictature militaire qu’a connue l’Argentine. Au croisement de la reconfiguration et de l’actualisation de logiques d’identification entre quartiers et clubs à Buenos Aires issues du début des années 1900, cette mobilisation a également éclairé sous un jour nouveau les rapports étroits tissés entre politique et football en Argentine depuis le début du XXème siècle. L’analyse des carrières des membres de la Sous-commission du supporter – principale organisation de cette mobilisation –, des dispositifs de sensibilisation que ces supporters ont mis en place et de leurs interactions avec le champ politique a permis de décrire une fabrique du politique se footballisant par bien des aspects. Ainsi, construit par des individus se situant hors du champ politique, se pensant comme tels et revendiquant cette extériorité, le politique s’est-il vu investi et colonisé par des pratiques et des représentations reposant sur une identité supporteriste valorisée qui est considérée comme légitime à l’heure d’interagir avec les représentants du champ politique argentin.
This thesis explores the movement of the supporters of San Lorenzo de Almagro Athletic Club -a football club from Buenos Aires, Argentina- that lead a series of protests before the municipal Assembly of the city between 2010 and 2012 in order to get the City council to vote the called “Law of historical restitution”. This law, passed on November 2012, opened up the way for the San Lorenzo Club to regain the lands located within the Boedo neighborhood where its former stadium - “The Old Gasometer”, destroyed under the last military dictatorship in Argentina- stood. At a crossroads between reconfigurations and updates of the logics of identification that arose at the beginning of the 1900’s between neighborhoods and sporting clubs in Buenos Aires; this movement has brought as well a new perspective about the close relationship built between politics and football in Argentina since the beginning of the twentieth century. The analysis of the careers of the members of the Subcomission of the supporter -the main organization during this mobilization-, the role played by emotions and the interactions of the supporters with the political field allowed to describe a construction of politics which footballize itself in many aspects. Thereby, constructed by individuals outside of the political field, recognizing themselves as such and claiming this exteriority; politics were invested and colonized by practices and representations resting on a valued football fan identity that is considered legitimate when interacting with the representatives of the Argentinian political field.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4