Permalien Courriel Export
Thèse
La politique française d'intervention extérieure de 2007 à 2017 : sociologie d'un overachievement
Auteur
Éditeur Sciences Po [diffusion/distribution]
Année 2018
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
La politique française d'intervention extérieure de 2007 à 2017 : sociologie d'un overachievement
Éditeur
Description
1 vol. (458 p.) ; 30 cm
Est un fac-similé
La politique française d'intervention extérieure de 2007 à 2017 sociologie d'un overachievement 2018
Notes
Ecole(s) Doctorale(s) : École doctorale de Sciences Po (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Centre de recherches internationales de Sciences Po (Paris) (Laboratoire)
Autre(s) contribution(s) : Frédéric Ramel (Président du jury) ; Bertrand Badie, Marie-Christine Kessler, Mohammad-Mahmoud Mohamedou, Vincent Desportes (Membre(s) du jury) ; Marie-Christine Kessler, Mohammad-Mahmoud Mohamedou (Rapporteur(s))
Bibliogr. p. 370-408
Note de thèse
Reproduction de Thèse de doctorat : Science politique : Paris, Institut d'études politiques : 2018
N° national de thèse
FR 2018IEPP0041
Collaborateurs
Variantes de titres
The French policy of foreign intervention from 2007 to 2017 eng
Sujets
Classification Dewey
327.44
Résumé
Cette thèse s’articule en trois parties. La première vise à comprendre les facteurs contribuant à la continuité de la politique française d’intervention extérieure. Elle met l’accent sur la notion de puissance moyenne, la culture française des droits de l’homme et le lien particulier qui unit Paris à l’Afrique. La seconde partie détaille l’évolution des normes internationales et de la pratique onusienne et cherche à apprécier le rôle joué par le Conseil de sécurité des Nations unies dans la mise en place de la politique étrangère française. Cette partie intègre une dimension comparative puisqu’elle évoque successivement les politiques américaine, européenne, russe et celles des pays émergents en matière d’intervention extérieure. Ceci permet d’appréhender les spécificités françaises, tant en termes institutionnels qu’en termes de capacités de projection des forces. La dernière partie s’intéresse aux différents terrains d’intervention de l’armée française et permet de qualifier l’action de l’Hexagone de politique d’intervention à géographie variable. Sur le continent africain, les opérations sont généralement conduites unilatéralement, les troupes africaines prenant ensuite progressivement le relai. Au Moyen-Orient, les interventions militaires françaises s’inscrivent au sein de coalitions internationales menées par les Etats-Unis. L’opération Harmattan en Libye fait l’objet d’un chapitre à part. Elle a été initiée par la France et le Royaume-Uni mais conduite dans le cadre de l’OTAN. Cette thèse de doctorat analyse donc une décennie d’engagement de l’armée française à l’étranger et permet de décrypter l’actualité en matière de gestion de crise et de conflictualité.
This thesis is divided into three main parts. The first one underlines the different factors which contribute to the continuity of French politics of military intervention, stressing the notion of middle power, French culture of human rights and the very special link which still unites nowadays Paris to the African continent. The second part examines the evolution of international norms and UN practice and tries to appreciate the part of the Security Council in the establishment of the French foreign policy. This section includes a comparative dimension as it deals with American, European, Russian and emerging countries politics in terms of military interventions. That focus enables to grasp French specific features, both institutional and in terms of military capacities. The last part of this work aims at analyzing the different military fields of the French army during the last decade. In Africa, military operations are often led unilaterally, African troops then taking over gradually. In the Middle East, French military interventions are mostly part of international coalitions led by the United States. "Opération Harmattan" in Libya is addressed in a proper section as it is in between the classical military interventions in Africa and the one we use to observe in the Middle East. Initiated by France and the UK but conducted under NATO leadership, this intervention constitutes a paradigm shift in French, European and Transatlantic security. This thesis thus analyzes a decade of French military engagement and enables to interpret the current events regarding crisis management and conflicts.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)

Voir aussi

 

inMedia v4.4