Permalien Courriel Export
Thèse
Franco-British defence cooperation under the Lancaster House Treaties (2010) : institutionalisation meets the challenges of bilateral cooperation
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Franco-British defence cooperation under the Lancaster House Treaties (2010) : institutionalisation meets the challenges of bilateral cooperation
Éditeur
Description
1 vol. (488 p.) : ill. ; 30 cm + résumé en français (56 p.)
Est un fac-similé
Franco-British defence cooperation under the Lancaster House Treaties (2010) institutionalisation meets the challenges of bilateral cooperation 2016
Notes
Ecole(s) Doctorale(s) : Institut d'études politiques (Paris). École doctorale
Partenaire(s) de recherche : Centre de recherches internationales de Sciences Po (Paris) (Laboratoire)
Autre(s) contribution(s) : Jean Joana (Président du jury) ; Frédéric Ramel, William James Philpott, Ulrich Krotz, Frédéric Mérand, Delphine Placidi (Membre(s) du jury) ; Ulrich Krotz, Frédéric Mérand (Rapporteur(s))
Bibliogr. p. 453-488
Note de thèse
Reproduction de Thèse de doctorat : Science politique : Paris, Institut d'études politiques : 2016
N° national de thèse
FR 2016IEPP0023
Collaborateurs
Variantes de titres
La coopération franco-britannique de défense dans le cadre des traités de Lancaster House (2010) l'institutionnalisation face aux défis de la coopération bilatérale fre
Sujets
Classification Dewey
355.03
Résumé
Cette thèse vise à améliorer notre compréhension des mécanismes de la coopération bilatérale, par le biais d’une analyse de la mise en œuvre du Traité de Coopération en matière de défense et de sécurité franco-britannique, signé en 2010. La thèse examine trois cas de coopération bilatérale : l’intervention militaire en Libye en 2011, le développement de la force expéditionnaire conjointe interarmées (CJEF) et la coopération en matière d'armement dans le secteur des missiles. La thèse comble ainsi une lacune empirique sur les relations de défense franco-britanniques contemporaines, un sujet d’importance majeure sur les plans académique et politique et sur lequel il n’existe aucune monographie récente. L’étude des interactions entre les différents acteurs collectifs impliqués offre un récit détaillé du fonctionnement et des processus de cette coopération récemment institutionnalisée, dans tous les secteurs de la défense conventionnelle. En l’absence d’une théorie existante satisfaisante, les mécanismes spécifiques à la coopération bilatérale sont étudiés par le biais d’un modèle original. Celui-ci est construit autour de quatre concepts qui représentent les défis de la coopération bilatérale : l’incohérence (incompatibilité des intérêts), l’astructuration (manque de structure, formelle et informelle), le symétrisme (quête de similitude et d’égalité) et l’enchevêtrement (entrelacement avec d'autres relations bilatérales, multilatérales et transnationales). Par une analyse détaillée des études de cas, la thèse montre que ces défis sont en fait inhérents au processus de coopération bilatérale et explique comment ils façonnent l’issue de chaque initiative bilatérale. La thèse montre également que chaque expérience de coopération initie des dynamiques transformatrices par lesquelles la conduite de la coopération dans chaque secteur et plus largement la relation bilatérale de défense sont progressivement modifiées. Ces dynamiques transformatrices sont ambivalentes, en cela que les pratiques coopératives comme compétitives deviennent des éléments constitutifs de la coopération de défense franco-britannique.
This thesis seeks to improve our understanding of the mechanisms of bilateral cooperation, with an analysis of the implementation of the Franco-British Treaty of cooperation in defence and security, signed in 2010. The thesis studies three cases of bilateral cooperation: the military intervention in Libya in 2011, the development of the Combined Joint Expeditionary Force and cooperation on armaments in the missile sector. The thesis fills an empirical gap on contemporary Franco-British defence relations, a topic of critical academic and political importance on which no recent monograph exists. Examining interactions among the variety of collective actors involved, it offers a fine-grained account of the workings and processes of this newly institutionalised cooperation, across sectors of conventional defence. In the absence of a satisfactory existing theory, the mechanisms specific to bilateral cooperation are analysed using an original model. The model is centred on four concepts that represent the challenges of bilateral cooperation: incongruity (incompatibility of interests), astructuration (lack of structure, formal and informal), symmetrism (search for similarity and equality) and entanglement (intertwining with other bilateral, multilateral and transnational relations). Through a detailed analysis of the case studies, the thesis demonstrates that these challenges are in fact inherent to the process of bilateral cooperation and it explains how they shape the outcome of the bilateral enterprises. The thesis also shows that each experience of cooperation initiates transformative dynamics, which progressively alter the conduct of cooperation in each specific sector and the bilateral defence relationship more broadly. These transformative dynamics are ambivalent, as both cooperative and competitive practices become constituents of Franco-British defence cooperation.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4