Permalien Courriel Export
Thèse
La place des femmes politiques dans la vie politique française : analyse des représentations collectives des femmes à l'épreuve de la réalité
Auteur
Éditeur Atelier national de reproduction des thèses
Année 2010
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
La place des femmes politiques dans la vie politique française : analyse des représentations collectives des femmes à l'épreuve de la réalité
Éditeur
Description
2 microfiches ; 105 x 148 mm
Collection
Est un fac-similé
La place des femmes politiques dans la vie politique française Analyse des représentations collectives des femmes à l'épreuve de la réalité 2009
Notes
Publication autorisée par le jury
Bibliogr. f. 281-286
Note de thèse
Reproduction de Thèse de Doctorat : Science politique : Paris 2 : 2009
N° national de thèse
FR 2009PA020057
Collaborateurs
Variantes de titres
The presence of female politicians within the French political life an analysis of the collective representations of women vs reality eng
Sujets
Classification Dewey
324
Résumé
La place des femmes politiques françaises appréhendée sous l’angle de l’examen des représentations collectives à l’épreuve de la réalité reste relativement peu explorée à ce jour en France, une conséquence probable de « l’exception française » dans le champ politique caractérisée principalement par sa sous-représentation féminine. Une fois l’histoire des femmes politiques retracée, leur silence et diverses discriminations ont été mis en relief. Une partie de cette recherche a été confrontée à des actes lourds politiques définis tels que le premier gouvernement et le second gouvernement Juppé, ainsi que l’élection de Ségolène Royal par les militants socialistes : elle conduit à s’interroger si les vocables employés par les journalistes politiques de la presse écrite divergent en fonction du genre. Si l’on s’appuie sur le postulat que la féminité et la masculinité sont socialement construites, le phénomène de construction, conscient ou inconscient, de la place des femmes dans l’espace public, devient protéiforme. À travers une grille de lecture alimentée par 18 catégories, l’analyse du corpus, composé de 227 articles, permet une étude lexicale qualitative et quantitative. L’hypothèse centrale de cette recherche s’appuie sur l’existence de stéréotypes vis-à-vis de la femme politique stigmatisée par la célérité et la multiplicité des supports véhiculant l’information. En l’occurrence, la problématique à l’égard du genre participerait à la construction (ou à la déconstruction) de stéréotypes pérennes. L’examen des stéréotypes de la femme politique permet d’appréhender certains mécanismes de formation de discrimination à l’égard de l’ensemble des discriminés.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4