Permalien Courriel Export
Thèse
Brazil as an EU strategic partner : a shared preference for multilateralism ?
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Brazil as an EU strategic partner : a shared preference for multilateralism ?
Éditeur
Description
1 vol. (400 p.) ; 30 cm + résumé en français (48 f.)
Est un fac-similé
Brazil as an EU strategic partner : a shared preference for multilateralism ? 2014
Notes
Ecole(s) Doctorale(s) : Institut d'études politiques (Paris). École doctorale
Partenaire(s) de recherche : Centre d'études européennes (Paris) (Laboratoire)
Autre(s) contribution(s) : Georges Couffignal (Président du jury) ; Zaki Laïdi, Ana Flávia Barros-Platiau, Frédéric Charillon (Membre(s) du jury) ; Georges Couffignal, Frédéric Charillon (Rapporteur(s))
Bibliogr. p. 341-400
Note de thèse
Reproduction de Thèse de doctorat : Science politique : Paris, Institut d'études politiques : 2014
N° national de thèse
FR 2014IEPP0035
Collaborateurs
Variantes de titres
Le Brésil comme partenaire stratégique de l'UE : une préférence partagée pour le multilatéralisme ? fre
Sujets
Classification Dewey
327.72
Résumé
L'émancipation économique et politique d'un groupe restreint de pays, notamment la Chine, l'Inde et le Brésil, a stimulé un nouveau programme de recherche en Relations internationales et inspiré la notion de «puissances émergentes». Avec un malaise multilatéral, évident par un nombre significatif des blocages dans certaines négociations internationales, et l'émergence d'influentes coalitions Sud-Sud, les analyses concernant les effets de ces nouvelles voix sont devenues incontournables. Pour explorer les continuités et les transformations de la coopération multilatérale dans un contexte d'absence de leadership et d'une autorité souvent contestée, cette recherche part du cas du Brésil et du partenariat stratégique Brésil-UE. L'objectif est de saisir les réalités de la construction des normes multilatérales à partir de la perspective d'une puissance émergente et ses relations avec une puissance établie qui est très intéressée à la promotion d'un ordre international fondé sur des règles. Pour accomplir cette tâche, la présente thèse analyse la raison d'être de ce partenariat stratégique, ainsi que le comportement diplomatique du Brésil pendant l'ère du président Lula (2003-2010) dans trois domaines spécifiques: le commerce, le développement durable et la sécurité. Cette analyse se développe en perspective avec le point de vue de l'UE sur chacun des thèmes choisis. D'un point de vu empirique, je défends qu'il existe un modèle de comportement diplomatique UE-Brésil dans lequel la promotion du multilatéralisme comme une norme est en effet une réalité. Cependant, après avoir examiné un certain nombre d'études de cas, il est évident que cette convergence et cette préférence sont confrontées à des défis importants. Dans ce sens, la thèse conduit à la conclusion que le Brésil et l'UE sont des partenaires stratégiques sans une stratégie. Une raison centrale en est qu’il est devenu plus difficile pour les puissances traditionnelles de convaincre le Brésil qu'il doit suivre les règles de forme, forgées notamment par l'Union européenne et les États-Unis. A travers l'exemple de la montée en puissance du Brésil, cette recherche a le mérite de favoriser la connaissance des forces motrices d'interactions et d'interdépendances mondiales, à une époque de transition du pouvoir sur la scène internationale.
The economic and political empowerment of a select group of countries, notably China, India, and Brazil, stimulated a new agenda of research among International Relations scholars and inspired the notion of "rising powers." With a multilateral malaise, evident through a significant number of deadlocked international negotiations (i.e. trade, climate change), and the emergence of influential South-South coalitions, analyses that could understand the effects of these new voices became pressing. To explore the shifting conditions of multilateral cooperation under a scenario of blurred leadership and contested authority, this research departs from the case of Brazil and the Brazil-EU strategic partnership. The goal is to grasp the realities of multilateral norm building from the perspective of a rising power and through its relations with an established power that is highly interested in the promotion of a rule-based order. To accomplish this task, this thesis analyzes the rationale behind the strategic partnership, as well as Brazil's diplomatic negotiating behavior mostly during the era of President Lula (2003-2010) in three specific policy areas: trade, sustainable development and security. This analysis develops in perspective to the EU's viewpoint on each of the selected issues. From an empirical stance, I claim that there is a pattern in the Brazil-EU diplomatic behavior in which the promotion of multilateralism as a norm is indeed a reality. However, after looking at a number of case studies, it became clear that this convergence and preference has significant shortcomings. The thesis argues that Brazil and the EU are strategic partners without a strategy. One central reason for this is that it became harder and harder for the established powers to convince Brazil that it should follow the rules shaped notably by the EU and the US. This research has the merit to foster knowledge on the driving forces of global interactions and interdependencies in an era of power transition.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4