Permalien Courriel Export
Thèse
Electricity reforms in the Middle East [and] North Africa (MENA)
Auteur
Éditeur [s.n.]
Année 2010
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Electricity reforms in the Middle East [and] North Africa (MENA)
Éditeur
Description
1 vol. (278 p.) : ill., cartes ; 30 cm + résumé en français (31 p.)
Reproduit comme
Electricity reforms in the Middle East [and] North Africa (MENA) 2014
Notes
Bibliogr. p. 250-267
Note de thèse
Thèse de doctorat : Sciences économiques : Paris, Institut d'études politiques : 2010
N° national de thèse
FR 2010IEPP0083
Collaborateurs
Variantes de titres
Réformes électriques au Moyen Orient et en Afrique du Nord (MENA) fre
Sujets
Résumé
Cette thèse propose une évaluation des réformes électriques dans la région MENA, et suggère une possibilité d’évolution. Après une analyse des facteurs ayant poussé à ces réformes et une mesure des besoins en capacité et en investissements, les relations entre ces réformes et le prix du pétrole ainsi que les interconnections régionales sont examinées sous un nouvel angle. Une évaluation quantitative et qualitative (attractivité, faisabilité, crédibilité et remediabilité) de ces réformes est ensuite proposée. Le Modèle de l’Acheteur Unique semble approprié mais non optimal. L’alternative proposée (MAU-plus), faisable et flexible, permet des possibilités d’amélioration. L’identité de l’Etat évolue et les nouveaux champions nationaux sont des firmes duales, politiquement connectées mais économiquement pragmatiques. Même si la protection du consommateur et les structure politiques devraient contrebalancer le pouvoir de marché, une forte régulation est essentielle. Enfin, le futur de ces réformes est testé en considérant le mix énergétique et la création de richesse durable. Paradoxalement, la politique de prix locale de l’énergie ne conduit pas nécessairement à un appauvrissement à long terme. Mais rien ne prouve que cette trajectoire soit optimale. Une nouvelle politique peut être appliquée graduellement, affectant l'electricité et l'industrie, alors que le pays se transforme d’exportateur à « monétiseur » d’hydrocarbures. Les réformes n’empêchent pas la diversification du mix, mais l’introduction de nouvelles technologies nécessiteencore l’intervention de l’Etat. Les durabilités économique, environnementale et sociale ne peuvent être laissées aux seules forces du marché.
This thesis offers an evaluation of MENA electric reforms, and suggests one possibility of evolution. After an analysis of the factors behind these reforms and an assessment of capacity and investment needs, the relationship between these reforms and each of oil prices and regional interconnections is examined under a new angle. We then propose a quantitative and qualitative (attractiveness, feasibility, credibility and remediability) evaluation of these reforms. The Single Buyer Model appears suitable, albeit not optimal. Our proposed alternative (SBM-plus), feasible and flexible, allows improvements. The State’s identity evolves and the region’s new national champions would be dual firms, politically well-connected but economically pragmatic. Consumer protection and political structures should balance market power but regulation is strongly needed. The third chapter tests these reforms’ future in view of two policy considerations: the fuel mix question and the sustainable wealth creation. Surprisingly, the fuel pricing policy does not necessarily lead to a long-term impoverishment, but this path might not be optimal and fuel pricing is evolving anyway. New fuel pricing can be applied in steps, impacting electric and industrial sectors, as the country transforms from a fuel exporter to a fuel monetizer. Electric reforms do not contradict fuel diversification policies, but introducing new technologies requires the State to step in again. Economic, environmental and social sustainability can not be left to market forces.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4