Permalien Courriel Export
Thèse
Religion as a political resource ? : the religious and political involvement of migrants from sub-Saharan Africa in two European cities
Auteur
Éditeur [s.n.]
Année 2013
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Religion as a political resource ? : the religious and political involvement of migrants from sub-Saharan Africa in two European cities
Éditeur
Description
1 vol. (274 f.) : ill. ; 30 cm + résumé en français (40 f.)
Reproduit comme
Religion as a political resource ? the religious and political involvement of migrants from sub-Saharan Africa in two European cities 2014
Notes
Thèse soutenue en cotutelle
Bibliogr. f. 216-228
Note de thèse
Thèse de doctorat : Science politique : Paris, Institut d'études politiques : 2013
Dissertation : ? : Georg-August-Universität Göttingen : 2013
N° national de thèse
FR 2013IEPP0019
Collaborateurs
Variantes de titres
La religion comme ressource politique ? la participation et mobilisation religieuses et politiques de migrants originaires de l’Afrique subsaharienne dans deux villes européennes fre
Sujets
Résumé
Alors que la religion est souvent dépeinte comme un obstacle à la participation démocratique de migrants, cette thèse pose la question de savoir si la religion peut être une ressource pour l’engagement politique de migrants. Sur la base d’entretiens réalisés à Berlin et en Ile-de-France, la participation religieuse et politique de migrants d’Afrique sub-saharienne est analysée. Pour des raisons méthodologiques, l’accent est mis sur des organisations religieuses à Berlin. Une analyse des réseaux d’organisations africaines laïques, musulmanes et chrétiennes montre que les réseaux chrétiens sont les plus denses et les plus complets, alors que les musulmans sont presque isolés. Pour les organisations chrétiennes, leur religion est une ressource organisationnelle et symbolique qui accroît leur cohésion, leur coopération et la capacité d’agir de leurs leaders. De plus, leurs réseaux religieux leur donnent accès à d’autres ressources. L’analyse herméneutique des entretiens révèle que les fédérations des chrétiens africains à Berlin ont une perspective politique et s’engagent politiquement, alors que leur légitimité est fondée sur la religion. De plus, les migrants chrétiens utilisent leur religion comme ressource symbolique pour revaloriser une identité africaine dans un contexte souvent marqué par la discrimination. La comparaison entre les deux villes montre cependant qu’il y a des différences significatives entre les deux contextes et entre les religions et les confessions. Ceci mène à la conclusion que la religion peut être une ressource organisationnelle et symbolique pour la participation et la mobilisation politiques de migrants,mais seulement dans certaines circonstances.
While migrant religion is often portrayed as an obstacle to democratic participation, this thesis raises the question whether religion can be a resource for the political involvement of migrants. Based on interviews made in Berlin and the Parisian agglomeration, the religious and political engagement of migrants from Sub-Saharan Africa is analysed. For methodological reasons, the main focus is on religious organisations in Berlin. A formal analysis of networks of African secular, Muslim and Christian organisations in Berlin shows that Christian networks are the densest and most encompassing, whereas Muslims are almost isolated. For Christian organisations, religion is an organisational and a symbolic resource for unity, cooperation, and for increasing their leaders’ capacity to act. Also, their religious networks provide access to resources such as premises or support by the non-migrant population. The hermeneutic analysis of the interview material reveals that, while their legitimacy is based on religion, the federations set up by African Christians in Berlin are explicitly political in their outlook and get involved politically. Also, Christian migrants draw on their religion as a symbolic resource to revalorise an African identity in a context often marked by disrespect and discrimination. Muslims do not seem to have the same option.The comparison between the two cities, however, demonstrates that there are significant differences between the two contexts and between religions and confessions. This leads to the conclusion that religion may be an organisational and a symbolic resource for the political involvement of migrants, but under certain circumstances only.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4