Permalien Courriel Export
Thèse
Les images de l'Arabie Saoudite aux États-Unis : de 1973 au 11 septembre 2001
Auteur
Éditeur Sciences Po
Année 2011
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Les images de l'Arabie Saoudite aux États-Unis[Ressource électronique] : de 1973 au 11 septembre 2001
Éditeur
Description
Données textuelles
Est un fac-similé
Les images de l'Arabie Saoudite aux États-Unis de 1973 au 11 septembre 2001 2011
Notes
L'impression du document génère 555 p.
Titre provenant de l'écran-titre
Bibliogr. f. 510-554
Navigateur, lecteur de fichier PDF
Note de thèse
Reproduction de Thèse de doctorat : Histoire : Paris, Institut d'études politiques : 2011
N° national de thèse
FR 2011IEPP0010
Collaborateurs
Variantes de titres
The images of Saudi-Arabia in the United States from 1973 to September eleven 2001 eng
Sujets
Résumé
Cette étude avance l’idée que la relation américano-saoudienne « spéciale » fait partie intégrante d’un récit sur la relation entre les États-Unis et l’Arabie Saoudite, créé par la compagnie pétrolière ARAMCO et entretenu par Washington au travers de déclarations, doctrines politiques et voyages officiels en Arabie Saoudite. L’Arabie Saoudite elle-même entretient ce récit avec sa diplomatie publique et l’influence exercée par le « lobby saoudien » aux États-Unis. Ce récit souligne l’importance vitale des ressources pétrolières saoudiennes pour la sécurité nationale des États-Unis et la nécessité de défendre le territoire saoudien afin de conserver cet accès. Cette étude démontre également qu’il y a eu, au fil du temps, un certain nombre de remises en question de ce récit principalement sur les questions de droits de l’homme, les valeurs démocratiques, le soutien à Israël et la dépendance énergétique. Ces différents récits donnent lieu à des images alternatives de l’Arabie Saoudite et de l’alliance américano-saoudienne. Enfin, cette étude démontre que des « images préexistantes » de l’imaginaire orientaliste américain portant sur l’islam, l’Orient et la Palestine jouent un rôle dans la cristallisation des images contemporaines de l’Arabie Saoudite aux États-Unis. Si la plupart du temps l’approche des responsables politiques américains à l’égard de l’Arabie Saoudite peut être qualifiée de « pragmatique », des attitudes orientalistes préexistantes sont dévoilées dans des circonstances extraordinaires telles l’embargo pétrolier de 1973-1974, la première guerre du Golfe et le 11 septembre 2001.
This study advances the idea that the “special” Saudi-American relationship is an integrative part of a narrative created by the oil company ARAMCO and sustained by Washington through diverse statements, security doctrines and official visits in Saudi Arabia. Saudi-Arabia sustains this narrative through public diplomacy and the influence exercised by the “Saudi lobby” in the United States. This narrative underlines the vital importance of Saudi oil resources for American national security and the necessity to defend Saudi Arabia in order to maintain access to these resources. Furthermore, this study demonstrates that this narrative has been questioned on numerous occasions with regard to human rights, values of freedom and democracy, the American relationship of proximity with Israel and the dependency on Saudi oil. These different narratives give rise to alternative images of Saudi Arabia and the Saudi-American relationship. Finally, this study shows that preexisting images in the American orientalist imaginary on Islam, the Orient and Palestine have played an important role in the crystallization of contemporary images of Saudi Arabia in the United States. This leads to a second hypothesis according to which the representations and the perceptions on Arabs and Islam in the United States are influenced by European and American orientalist tradition. If for the most part the American approach toward Saudi Arabia can be considered “pragmatic” preexisting Orientalist attitudes are revealed under exceptional circumstances such as the 1973 oil embargo, the first Gulf War and September Eleven attacks in 2001.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4