Permalien Courriel Export
Thèse
L'invention d'une tradition de politique étrangère : choix et préférences de la République Tchèque (2004-2009)
Auteur
Éditeur [s.n.]
Année 2012
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
L'invention d'une tradition de politique étrangère : choix et préférences de la République Tchèque (2004-2009)
Éditeur
Description
1 vol. (436 p.) ; 30 cm
Notes
Bibliogr. p. 404-429
Note de thèse
Thèse de doctorat : Science politique. Europe : Paris, Institut d'études politiques : 2012
N° national de thèse
FR 2012IEPP0033
Collaborateurs
Variantes de titres
The invention of foreign policy tradition : choices and preferences of the Czech Repulic (2004-2009) eng
Sujets
Classification Dewey
327.437
Résumé
La thèse analyse les choix de politique étrangère de la République Tchèque sur la période 2004-2009. A partir de la littérature théorique, est élaboré un modèle distinguant trois types de déterminants conceptualisés comme des contextes dynamiques de formulation de la politique extérieure : contexte externe, contexte interne et contexte idéel. Pour quatre secteurs de politique étrangère – relations avec les Etats-Unis, participation aux missions de l’OTAN et de l’UE, relations avec la Russie et politique à l’égard du voisinage oriental – les corrélations entre les variations de ces contextes et l’évolution des choix de la République Tchèque sont interrogés. Les résultats sont ensuite testés à l’aune de quatre cas d’étude concrets où les décisions de Prague sont examinées en détails puis comparées à celles de Varsovie et Bratislava. Dans le cas de la République Tchèque, la thèse met en exergue l’existence d’une tradition atlantiste, institutionnalisée au sein des processus et langages et portée et maintenue par le courant dominant l’élite de politique étrangère. Ce dernier a su articuler cette préférence autour de certains codes et symboles propres au contexte idéel tchèque, dont beaucoup sont de facture historique et hérités de la période de reconstruction nationale des années 1990 (invention d’une tradition de politique étrangère). Cette tradition atlantiste s’est maintenue en République Tchèque tout au long des années 2000 en dépit des alternances gouvernementales ou des variations de l’environnement international. Par contraste, dans le cas de la Pologne et de la Slovaquie, ce sont respectivement les contextes externe et interne qui apparaissent déterminants.
The Dissertation offers an analysis of Czech Republic’s foreign policy from 2004 to 2009 period. The first step consists in setting up an analytical lens: drawing on various theoretical insights from the International Relations and Foreign Policy Analysis literature, a model is elaborated by differentiating three main categories of determinants (external context, domestic context, ideational context). Subsequently, this model is applied to four policy areas – relations with the US; participation to NATO/CSDP missions; relations with Russia; policy towards the Eastern neighborhood. For each area, a concrete policy decision is examined in details as case-study and the choices of the Czech Republic, Poland and Slovakia are contrasted. The thesis argues that, in spite of these countries being often treated as a bloc, the main determinants of their foreign policies lay in different of the above mentioned categories: ideational (historical) context for the Czech Republic; domestic (political) context for Slovakia; external (geopolitical) context for Poland. In Czech Republic, an atlanticist tradition institutionalized in process and language was denoted. It has been foremost promoted and upheld by the leading group within the foreign policy elite, which managed to articulate this preference with codes and symbols specific to the Czech ideational context. Most of these codes are of a historical fabric and were forged during the period of national reconstruction of the 1990S – thus the thesis talks of the invention of a foreign policy tradition.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)

Voir aussi

 

inMedia v4.4