Permalien Courriel Export
Thèse
Mit Kultur Politik machen : die Robert Bosch Stiftung in der deutschen Auβenpolitik seit 1974 : la Fondation Robert Bosch dans la politique culturelle à l´étranger de la République fédérale d´Allemagne depuis 1974
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Mit Kultur Politik machen : die Robert Bosch Stiftung in der deutschen Auβenpolitik seit 1974Faire aimer l´Allemagne : la Fondation Robert Bosch dans la politique culturelle à l´étranger de la République fédérale d´Allemagne depuis 1974fre
Éditeur
Description
2 tomes en 1 vol. (366, 73 p.) ; 30 cm
Notes
Thèse soutenue en co-tutelle
[2], Résumé [en français]
Bibliogr. p. 335-366 (t. 1), p. 54-73 (t. 2)
Note de thèse
Thèse de doctorat : Science politique : Paris, Institut d'études politiques : 2012
Inaug.-Diss. : ? : Westfälische Wilhelms-Universität Münster : 2012
N° national de thèse
FR 2012IEPP0012
Collaborateurs
Variantes de titres
Faire aimer l´Allemagne : la Fondation Robert Bosch dans la politique culturelle à l´étranger de la République fédérale d´Allemagne depuis 1974
Making politics with culture the Robert Bosch Foundation as an actor of the German foreign policy since 1974 eng
Sujets
Classification Dewey
327.46
Résumé
Comment un acteur non-étatique tel qu’une fondation privée, financièrement et politiquement indépendant vis-à-vis de l´Etat, interagit-il avec les autres acteurs de la politique culturelle à l´étranger allemande? Nous considérons que la Fondation Robert Bosch joue un rôle de complément de la PCE définie par l’Etat. Elle complète la PCE à deux niveaux: en créant un groupe-cible complémentaire (les futurs « cadres intellectuels » : futurs enseignants, journalistes et haut-fonctionnaires, tous germanophones) et au niveau idéologique. Son message idéologique met l’accent sur l´importance de l´engagement citoyen de chacun comme fondement d´une démocratie durable et vivante. L´exemple promu par la Fondation est celui de son fondateur, Robert Bosch, citoyen engagé, notamment dans la résistance contre le régime nazi. Bosch est ainsi présenté d´une part comme un parangon de moralité, représentant de la « bonne Allemagne », et de l´autre part comme une personnification des valeurs d´engagement citoyen et de sens des responsabilités pour soi et les autres (Eigenverantwortung), symboles de la culture politique allemande. Ce sont ces valeurs qui se retrouvent au cœur de l´approche pédagogique de promotion de la démocratie de la Fondation et sont ainsi transférées dans ce cadre en Europe centrale et orientale. Ainsi la valeur ajoutée de la Fondation participe de l´accumulation de capital moral et politique pour l´Allemagne et de la constitution d´un réseau de contacts germanophones et germanophiles dans tous les domaines de la société à l´étranger, réseau basé sur la confiance et la loyauté.
How does a non-state actor such as a private foundation, financially and politically independent vis-à-vis the state, interact with the other actors of the German cultural policy abroad (CPA)? We believe that the Robert Bosch Foundation plays a complementary role to the CPA defined by the State. It complements the CPA at two levels: by creating a complementary target group (the future "intellectual executive" as future teachers, journalists and high officials, all German-speaking) and ideological level. Its ideological message focuses on the importance of the social commitment of each citizen as a basis for sustainable and vivid democracy. The example promoted by the Foundation is that of its founder, Robert Bosch, engaged citizen, especially in the resistance against the Nazi regime. Bosch is well presented both as a paragon of morality, representative of the "good Germany", and secondly as a personification of the values of civic engagement and sense of individual responsibility for self and others (Eigenverantwortung), both symbols of German political culture. These are the values that are at the heart of the pedagogical approach to democracy promotion of the Foundation and are transferred in this manners to Central and Eastern Europe. The added value of the Foundation lies in the accumulation of moral and political capital for Germany and in the establishment of a network of contacts based on trust and loyalty and well disposed toward Germany.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)

Voir aussi

 

inMedia v4.4