Permalien Courriel Export
Thèse
Les usages du voisin : genèse, enjeux et modalités des politiques de voisinage de l’Union européenne
Auteur
Éditeur [s.n.]
Année 2011
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Les usages du voisin : genèse, enjeux et modalités des politiques de voisinage de l’Union européenne
Éditeur
Description
2 tomes en 1 vol. (769 p.) : cartes ; 30 cm
Notes
Sources et bibliogr. p. 532-599
Note de thèse
Thèse de doctorat : Science politique : Paris, Institut d'études politiques : 2011
N° national de thèse
FR 2011IEPP0045
Collaborateurs
Variantes de titres
The uses of the neighbour : genesis, stakes and modalities of the European Union’s neighbourhood policies eng
Sujets
Classification Dewey
327.4
Contenu
Tome 2, Sources et annexes
Résumé
Cette thèse traite de la formation des politiques de voisinage de l’Union européenne, des enjeux et des modalités qui y sont associés. A travers le voisinage il s’agit, pour reprendre la formule institutionnellement consacrée, d’« éviter la formation de nouvelles lignes de démarcation ». En ce sens, la question du voisinage nous invite à réfléchir sur la problématique de l’altérité et sur les processus par lesquels se constituent l’identité et la différence. L’hypothèse sur laquelle se construit notre réflexion, à ce titre, est que la généralisation apparente de la référence au voisinage dans les arènes gouvernementales européennes ne recouvre pas pour autant des usages uniformes. Il y a, en d’autres termes, des usages du voisin et, partant, des politiques de voisinage plutôt qu’une seule. Pour examiner cette hypothèse, nous proposons de faire travailler la notion foucaldienne de gouvernementalité dans une perspective de sociologie politique de l’international et des processus de construction européenne. A partir de la reconstruction de la genèse du voisinage développée dans la première partie, nous identifions trois séries d’usages, centrées respectivement autour de la question de la prospérité, des circulations et de l’(in)sécurité, que nous examinons successivement dans la suite de ce travail.
This thesis investigates the formation of the European Union’s neighbourhood policies, as well as the stakes and modalities that are associated with it. The official aim of the neighbourhood is, to cite the officially sanctioned formula, to “avoid the creation of new dividing lines”. In this respect, the neighbourhood raises a number of questions related to the issue of otherness and the processes through which identity and difference are constituted. Our research, in this perspective, is built on the hypothesis that the generalisation of references to the neighbourhood in the European governmental arenas does not imply that it is used in a homogeneous fashion. In other words, there are uses of the neighbour, and, accordingly, several neighbourhood policies rather than a single one. In order to explore this hypothesis, we draw from the Foucauldian notion of governmentality as well as from a political sociology perspective. In the first part of the thesis, we trace the genesis of the neighbourhood, which allows us to identify three sets of uses of the neighbour, respectively centred on the question of prosperity, circulations and (in)security. In the remainder of the study, we then proceed to analyse each one of those.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4