Permalien Courriel Export
Thèse
Sociologie politique de l'islam militant pakistanais contemporain
Auteur
Éditeur [s.n.]
Année 2011
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Sociologie politique de l'islam militant pakistanais contemporain
Éditeur
Description
2 vol. (93, 365 p.) : cartes ; 30 cm
Reproduit comme
Sociologie politique de l'islam militant pakistanais contemporain 2013
Notes
Thèse soutenue sur un ensemble de travaux
Bibliogr. p. 88-93 (vol.1)
Note de thèse
Thèse de doctorat : Science politique : Paris, Institut d'études politiques : 2011
N° national de thèse
FR 2011IEPP0022
Collaborateurs
Variantes de titres
Political sociology of militant islam in contemporary pakistan eng
Sujets
Contenu
Volume 1, [Mémoire de synthèse] ; Volume 2, [Recueil de travaux]
Résumé
Les travaux présentés pour cette thèse concernent des mouvements islamistes apparus dans les années 1980 et 1990 au Pakistan et plus particulièrement des mouvements impliqués dans les violences confessionnelles entre sunnites et chiites. Nos travaux s'efforcent de démontrer que la religion n'est qu'un prétexte et que le conflit est le reflet de tensions socio-économiques et de rivalités entre groupes sociaux en compétition pour le pouvoir au niveau local. L'approche sécuritaire souvent privilégiée et qui insiste sur l'instrumentalisation des groupes radicaux par l'Etat pakistanais néglige les dynamiques d'une société très complexe ainsi que le cadre idéologique et la continuité historique dans lesquels ils s'inscrivent. Nous avons analysé les dynamiques et les causes des violences à travers l'exemple du Sipah-e Sahaba Pakistan (SSP), mouvement extrémiste sunnite, dans le contexte de Jhang (Penjab), en appliquant le cadre de la théorie des mouvements sociaux. Cette approche a permis de construire, à partir du paradigme de Jhang, un modèle d'explication des dynamiques sociales au Pakistan. Nos travaux examinent les déclinaisons de ce paradigme dans d'autres mouvements : groupes chiites, taliban pakistanais des zones tribales, mouvements salafistes et taliban afghans.
Our research deals with Islamist groups which emerged in the 1980s and the 1990s in Pakistan, and particularly groups implicated in thez Sunni-Shia sectarian conflict. We assume that religion is only a pretext and that the conflict is the result of socio-economic tensions and of the rivalry between social groups competing for power at the local level. The security approach often dominant which highlights the instrumentalization of radical groups by the Pakistani State ignores the dynamics of a very complex society as well as the ideological framework and the historical continuity into which these groups inscribe themselves.We analyzed the dynamics and the causes of the violence through a study of the Sipah-e Sahaba Pakistan (SSP), a Sunni extremist group, in the context of Jhang (Punjab) using a framework borrowed from the social movement theory. This approach enabled us to build, from the Jhang paradigm, a model applicable to social dynamics in Pakistan. This model was applied to other movements : Shia groups, Pakistani taliban in the Tribal areas, Salafi groups and Afghan taliban.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4