Permalien Courriel Export
Thèse
Idéologie et stratégies partisanes : une analyse du rapport des partis d'extrême droite au système politique démocratique : le cas du Front national, du Movimento sociale italiano et du Vlaams Blok
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Idéologie et stratégies partisanes : une analyse du rapport des partis d'extrême droite au système politique démocratique : le cas du Front national, du Movimento sociale italiano et du Vlaams Blok
Éditeur
Description
2 t. en 1 vol. (789 p.) : ill. ; 30 cm
Notes
Sources et bibliogr. p. 719-789
Note de thèse
Thèse de doctorat : Science politique. : Paris, Institut d'études politiques : 2008
N° national de thèse
FR 2008IEPP0048
Collaborateurs
Variantes de titres
Ideology and strategies : an analysis of the relationships between extreme right parties with the democratic political system : the case of the Front national, the Movimento sociale italiano and the Vlaams Blok eng
Sujets
Classification Dewey
324.24
Résumé
La recherche sur les partis d’extrême droite en Europe s’est jusqu’à présent principalement focalisée sur la dimension exogène du phénomène en privilégiant des approches de type étiologique, macroscopique et monographique. Rompant avec ces orientations dominantes, cette thèse se propose d’aborder ce phénomène en lui-même et pour lui-même et de s’intéresser, à partir du cas du FN, du MSI et du VB, aux interactions entre idéologie et stratégies partisanes, en partant d’une interrogation initiale sur les rapports de tension entre partis anti-système et système politique démocratique. S’appuyant sur des sources primaires (archives et iconographie des partis) mais aussi sur des investigations de terrain réalisées en Belgique, en France et en Italie, ce travail s’organise autour de trois grandes parties. La première partie porte tout d’abord sur les enjeux taxinomiques de la thèse puis propose, sur la base d’une analyse critique des approches environnementales et organisationnelles des partis, un ensemble d’hypothèses sur les choix stratégiques qui s’offrent aux partis d’extrême droite, choix replacés sur un continuum compris entre deux pôles (adaptation au système et démarcation par rapport au système). La deuxième et la troisième parties offrent une vaste exploration empirique de ces hypothèses, en revenant tout d’abord sur le moment-création du FN, du MSI et du VB, puis en analysant les modalités, logiques et implications des stratégies des dirigeants au cours des trois grandes phases qui ont ponctué l’évolution de ces partis (traversée du désert, émergence politique et conquête du pouvoir).
On the whole, classical approaches have analysed extreme right parties by focusing on their structural conditions of emergence and success in a macroscopic and monographic way. This PHD dissertation aims to suggest another way of studying these parties, by adopting both an endogenous and a comparative approach centered around the relationships between these parties (which put forward an anti-system ideology) and the democratic political system. Three cases are considered: the FN, the MSI and the VB. Founded on archives, graphic propaganda and a fieldwork conducted in Italy, France and Belgium, this dissertation is organised around three main parts. The first part deals with taxonomic and theoretical issues, stressing various hypotheses on strategic possibilities for extreme right parties (between adaptation to the system and distinction from the system). The second and third parts test these hypotheses from an empirical point of view, by examining the genetic phase of the studied parties and by analysing the strategies implemented by their leaders, and their consequences during the three main phases of the evolution of the FN, the MSI and the VB (the political wilderness, the political emergence, and the coming to power).
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4