Permalien Courriel Export
Thèse
De la déviance en relations internationales : les États en marge du système onusien : entre contraintes d'intégration et stratégies de puissance
Auteur
Éditeur [s.n.]
Année 2011
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
De la déviance en relations internationales : les États en marge du système onusien : entre contraintes d'intégration et stratégies de puissance
Éditeur
Description
1 vol. (636 p.) : ill., cartes ; 30 cm
Notes
Bibliogr. p. 479-522
Note de thèse
Thèse de doctorat : Science politique. Relations internationales : Paris, Institut d'études politiques : 2011
N° national de thèse
FR 2011IEPP0009
Collaborateurs
Variantes de titres
States at the periphery of the UN system : between marginalization and strategies of power eng
Sujets
Classification Dewey
327
Résumé
Quels sont les Etats qui demeurent en marge des traités internationaux ? Présentent-ils des caractéristiques communes ? Sinon, quelles sont les motivations qui maintiennent les pays à l’écart des normes multilatérales ? Partant du principe que la démarche destinée à se lier à des instruments juridiques sur la scène internationale constitue un acte volontaire, cet aspect particulier de la coopération sur la scène internationale - visant pour un Etat à collaborer au sein de régimes internationaux - a été longuement négligé dans la discipline des relations internationales. En effet, en réduisant la question de l’adhésion aux conventions multilatérales à celle des gains contenus dans le texte, les études en science politique ont, en réalité, fermé la porte à toute autre grille de lecture explicative du phénomène. Toutefois, force est de constater que cet argument n’est plus suffisant aujourd’hui pour expliquer le maintien en marge des instruments juridiques conventionnels : de fait, les dynamiques à l’œuvre au sein de l’espace mondial contemporain appellent de nouvelles réflexions. C’est ce à quoi s’attèlera cette thèse. Ce travail montrera en particulier que cet aspect de la coopération internationale renvoie à la fois au degré d’insertion de l’Etat sur la scène internationale et à la fonction que ce dernier vise à occuper au sein du concert des nations. Entre contraintes d’intégration et stratégie de puissance, les Etats en marge du corpus normatif international nous révèlent en fait les faiblesses d’une structure sociale internationale qui peine encore à assembler ses composantes les plus diverses et à abolir les stratégies de domination des Etats les plus puissants.
What kinds of States remain outside of international treaties? Do they present the same features? Otherwise what incentives keep States out of international norms? Since that ratification corresponds to an entirely voluntary act and that only States sharing the same goals are parties to a treaty, little attention has been paid to this specific aspect of international cooperation. Yet, the utilitarian argument is no longer sufficient to explain states’ decision to not ratify international conventions. Indeed, dynamics at play at the international level display an evolution of the inter-State system toward a global system in relation to the United Nations. In fact, this integration process creates the conditions of exclusion of States which stay at the periphery of these emerging trends. In this thesis, I focus on the conditions for States’ participation to multilateral treaties and I argue that multilateral cooperation involve a certain degree of integration at the international level whereas non cooperation appears to be part of a strategy of domination.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4