Permalien Courriel Export
Thèse
Industrial innovation and innovation community : studies on the semiconductor industry in Taiwan and the vaccine industry in France
Auteur
Éditeur [s.n.]
Année 2008
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Industrial innovation and innovation community : studies on the semiconductor industry in Taiwan and the vaccine industry in France
Éditeur
Description
2 vol. (XI-349, 104 f.) ; 30 cm
Notes
Publication autorisée par le jury
Bibliogr. f. 332-349
Note de thèse
Thèse de doctorat : Sociologie : Paris, Institut d'études politiques : 2008
N° national de thèse
FR 2008IEPP0004
Collaborateurs
Variantes de titres
Innovation industrielle et communauté d'innovation études sur l'industrie du semi-conducteur à Taïwan et l'industrie du vaccin en France fre
Sujets
Contenu
[1], [Texte anglais] ; [2], [Résumé en français]
Résumé
Ayant acquis une position reconnue dans le domaine de la recherche sur l’innovation depuis les années 90, la notion de « système d’innovation » est devenu l’outil dominant pour expliquer l’innovation industrielle. Cependant, le cadre d’analyse universel que constitue le système d’innovation ne peut pas expliquer pourquoi, dans un même contexte, certaines innovations industrielles peuvent réussir et d’autres pas. Essentiellement basé sur des organisations formelles, il ne prend pas en compte la notion de pouvoir et ignore l’effet de conflit qui joue un rôle important dans l’innovation industrielle.Les cas de la fonderie de semi-conducteurs et la conception de puces semiconductrices à Taiwan, présentés dans la première partie de la thèse, ainsi que le cas des vaccins BCG, Mutagrip, Hevac B, Prevenar et Gardasil en France qui constitue la deuxième partie de la thèse, démontrent la part significative de la dimension sociologique dans l’histoire de chaque innovation industrielle. L’innovation industrielle est une action collective qui dépasse les frontières organisationnelles et va à l’encontre de l’ordre actuel. Mais elle n’est pas sans discipline pour autant. Entre la structure formelle et la liberté des acteurs innovants, il existe une forme d’actions collectives qui réunit les intérêts des acteurs pour la réalisation d’une innovation industrielle. Ces actions, selon la thèse, sont constituantes d’une communauté d’innovation. C’est un « ordre local » construit par des acteurs clef de chaque innovation qui, en profitant de leurs pouvoirs dans le système des organisations formelles, cherchent des opportunités pour mobiliser des ressources nécessaires pour des activités innovantes. La thèse propose donc un modèle d’innovation industrielle, de bas en haut, basé sur l’action plutôt que l’acteur, qui sert à répondre aux questions que rencontre le système d’innovation en expliquant l’innovation industrielle.
The concept of "innovation system" has acquired a dominating position in the field of innovation research since the 1990s. However, this perspective can not explain why in the same context some industrial innovations can succeed and others do not. Mainly based on formal organizations, the concept of innovation system does not take into account the notion of power and ignores the effect of conflict that plays an important role in industrial innovation. The cases of the semiconductor foundry and the IC design sectors in Taiwan presented in the first part of the thesis, as well as the cases of vaccines such as BCG, Mutagrip, Hevac B, Prevenar and Gardasil in the French vaccine industry which constitute the second part of the thesis, demonstrate the significance of sociological factors in the history of each industrial innovation. The industrial innovation is a collective action that goes beyond the organizational boundaries and goes against the actual order. But it is not without discipline. Between the formal structure and the freedom of innovators, there is a form of collective action which meets the interests of actors for the achievement of an industrial innovation. These actions, according to the thesis, were constituent of an innovation community. It is a local order established by key players of each innovation, taking advantage of their powers in the system of formal organizations, pursuing opportunities to mobilize the necessary resources for innovation activities. The thesis therefore propose a bottom-up model of industrial innovation, based on the action rather than the actor, which can help overcome the problems faced by the innovation system in explaining industrial innovation.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)

Voir aussi

 

inMedia v4.4