Permalien Courriel Export
Article de revue
Du phénomène arabe sunnite irakien : recompositions sociales, paradoxes identitaires et bouleversements géopolitiques sous occupation (2003-2008)
Auteur
Document principal Hérodote <P 8° 3752>
Titre de la parution Hérodote
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Du phénomène arabe sunnite irakien : recompositions sociales, paradoxes identitaires et bouleversements géopolitiques sous occupation (2003-2008)
Document principal
Hérodote

Description
(2008-07/09) n°130, p.59-75
Notes
Fait partie d'un numéro spécial. - Résumé en anglais. - Bibliogr.
Sujets
Résumé
Au terme de cinq années d’une occupation meurtrière, l’Irak de l’après-Ba’th demeure la proie d’une violence structurelle et d’une situation de délabrement sans précédent. Sur fond de destruction totale de l’État, d’enlisement militaire des troupes américaines et de dissensions civiles sanglantes au sein de la population, la perspective d’une «réconciliation nationale» effective et durable entre Irakiens s’éloigne chaque jour davantage. Destiné à faire naître des ruines du régime de Saddam Hussein un «nouvel Irak» démocratique, le projet américain s’est révélé un véritable désastre, synonyme de profonde déstructuration du spectre sociopolitique et géographique local. Depuis le printemps 2003 et la chute de Bagdad, la société irakienne a ainsi connu de profondes mutations, toujours à l’œuvre, et la conflictualité progressivement a muté d’une lutte initiale contre l’occupant vers une guerre civile complexe et plurielle. Le phénomène «arabe sunnite», que cet article se propose de déconstruire à travers une analyse à la fois historique et critique, est particulièrement symptomatique de cet échec de la stratégie militaire des États-Unis sur le terrain et des logiques paradoxales et opaques issues de l’occupation.
Origine de la notice
FNSP (SUDOC)
 

inMedia v4.4