Permalien Courriel Export
Article de revue
L'homme est-il un animal sympatique ? Le contr'Hobbes
Auteur
Document principal Revue du MAUSS semestrielle <P 8° 5125>
Titre de la parution Revue du MAUSS semestrielle / Mouvement anti-utilitariste dans les sciences sociales
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Titre
L'homme est-il un animal sympatique ? Le contr'Hobbes
Document principal
Revue du MAUSS semestrielle

Description
(2008-01/06) n°30, p.5-270 : graph.
Notes
Numéro spécial. - Bibliogr.
Collaborateurs
Sujets
Contenu
Guyau, Jean-Marie (1854-1888). L'amour de l'humanité dans la morale utilitaire
Fournière, Eugène (1857-1914). Du socialisme comme utilitarisme sympathique
Caillé, Au-delà de l'intérêt (éléments d'uhe théorie anti-utilitariste de l'action)
Godbout, Jacques T. La sympathie comme opérateur du don
Bowles, Samuel ; Gintis, Herbert (1940-....). L'idéal d'égalité appartient-il au passé ? Homo reciprocans versus Homo economicus
Chanial, Philippe. Le "free rider" et le "confidence man". Intérêt, confiance et sympathie
Flahault, François. Comment l'homme peut-il être à la fois égoïste, bon et méchant ?
Dewitte, Jacques. La vie est sans pourquoi : redécouverte de la question téléologique
Résumé
Tout semble donner raison à Hobbes aujourd'hui : l'homme est un loup pour l'homme et le pouvoir et l'intérêt semblent les seuls mobiles de toute action. Mais un autre courant s'est opposé à l'axiomatique de la violence et de l'intérêt dans la société : le "contr'Hobbes" avec comme concept central la sympathie. Il a structuré les Lumières écossaises de Shafesbury à Hume et à Smith. La sympathie est cette capacité de l'homme a se réjouir comme ses semblables de leurs joies et de souffrir de leurs peines. La sociologie, la psychologie, mais aussi l'économie, la biologie et l'éthologie n'ont cessé d'approfondir cette question. Mais la sympathie a aussi ses faces d'ombres.
Origine de la notice
FNSP (SUDOC)
 

inMedia v4.4