Permalien Courriel Export
Article de revue
Mobilisations autour d'un modèle de sortie de conflit : la Commission Nationale de Réparation et Réconciliation : une "commission de vérité et réconciliation" (CVR) colombienne ?
Auteur
Document principal Raisons politiques <P 8° 6444>
Titre de la parution Raisons politiques : revue de théorie politique
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Mobilisations autour d'un modèle de sortie de conflit : la Commission Nationale de Réparation et Réconciliation : une "commission de vérité et réconciliation" (CVR) colombienne ?
Document principal
Raisons politiques

Description
(2008-02) n°29, p.59-75
Notes
Fait partie d'un numéro spécial. Résumé en anglais
Sujets
Résumé
La Commission Nationale de Réparation et Réconciliation colombienne (CNRR) "n'est pas une Commission de Vérité et Réconciliation" plaident ses membres. En effet, le conflit colombien diffère des contextes traditionnels de création des CVR. Pourtant, la CNRR fait l'objet d'investissements nationaux et internationaux financiers, cognitifs et normatifs. Elle mobilise les acteurs "traditionnels" du modèle des CVR qui la pensent comme un lieu de reproduction des "bonnes pratiques" internationales en matière de sortie de conflit. La CNRR s'invente dans un jeu de va-et-vient entre l'identification et la singularisation du modèle des CVR. Les spécificités du contexte colombien imposent aux acteurs mobilisés dans et autour de la CNRR des "bricolages" : le modèle est travaillé pour être adapté aux contraintes colombiennes.
Origine de la notice
FNSP (SUDOC)
 

inMedia v4.4