Permalien Courriel Export
Thèse
Etat colonial, missions chrétiennes et nationalisme en Angola, 1920-1975 : aux racines sociales de l'UNITA
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Etat colonial, missions chrétiennes et nationalisme en Angola, 1920-1975 : aux racines sociales de l'UNITA
Éditeur
Description
1 vol. (374 p.) : cartes ; 30 cm
Notes
Publication autorisée par le jury
Bibliogr. p. 351-374
Note de thèse
Thèse de doctorat : Science politique. Sociologie politique : Paris, Institut d'études politiques : 2005
N° national de thèse
FR 2005IEPP0037
Collaborateurs
Variantes de titres
The colonial state, Christian missions and nationalism in Angola, 1920-1975 the social roots of UNITA eng
Sujets
Classification Dewey
306.2
Résumé
Ce travail vise à comprendre les interactions complexes entre Etat colonial, missions chrétiennes et nationalisme en Angola, de 1920 environ à l'indépendance de cette ancienne colonie portugaise en 1975. Loin des nombreux déterminismes d'ordre ethnique, culturel ou religieux qui ont phagocyté la recherche sur ce pays au 20e siècle, il se penche sur l'histoire sociale d'une région particulière, le planalto central. Le rôle social et politique des missions chrétiennes figure au centre de l'analyse. Dans le contexte du colonialisme portugais, elles ont en effet représenté les seules voies d'ascension sociale pour la très faible proportion d'Angolais qui sont parvenus à sortir des marges politiques, sociales et économiques dans lesquelles le système colonial les avait confinés. A ce titre, elles ont joué un rôle important dans la manière dont les sociétés angolaises ont négocié leur articulation à l'Etat colonial, ainsi que dans l'émergence du nationalisme angolais. C'est ce rôle que la thèse met en lumière, en montrant que le nationalisme, loin d'être l'issue "naturelle" de ces interactions, n'est qu'une réponse parmi d'autres aux défis que pose le colonialisme en fin de règne.
The thesis aims at understanding the complex interactions that took place between the colonial State, Christian Missions and nationalism in Angola, between c.1920 and the country's independence in 1975. It runs counter to many deterministic approaches which have given much weight to ethnic, cultural and religious factors in most of Angola's historiography. It focuses of the central planalto region, and looks in particular at the social and political role of Christian missions. In the context of Portuguese colonialism they represented one of the very few alleys of upward social mobility for the vast majority of Angolans who were left at the political, social and economic margins of the colonial system. In that sense, they were key actors in the manner in which Angolan societies negociated their articulation to the colonial State, as well as in the development of nationalism. It is on this role that the thesis concentrates. It shows that nationalism, far from being the "natural" outcome of such interactions, was only one possible response between others to the challenge posed by the late colonialism.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4