Permalien Courriel Export
Thèse
Histoire des relations entre la Chine et les pays de l'ASEAN
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Histoire des relations entre la Chine et les pays de l'ASEAN
Éditeur
Description
1 vol. (590 f.) : cartes ; 30 cm
Reproduit comme
Histoire des relations entre la Chine et les pays de l'ASEAN 1990
Notes
ASEAN : Association des nations de l'Asie du Sud-Est
Publication autorisée par le jury
Bibliogr. Index
Bibliogr. Index
Note de thèse
Thèse de 3e cycle : Histoire du XXe siècle : Paris, Institut d'études politiques : 1986
N° national de thèse
FR 1986IEPP0009
Collaborateurs
Variantes de titres
History of the relations between China and ASEAN States eng
Sujets
Résumé
En 1967, la République populaire de Chine est au plus fort de la révolution culturelle, cinq pays non communistes, la Malaisie, les Philippines, la Thaïlande, Singapour et l'Indonésie, après plusieurs tentatives de regroupement régional, fondent le 8 mai 1967, l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN). Ces pays ont tous, avec la Chine, un lourd contentieux portant sur des revendications territoriales en Mer de Chine méridionale, la situation des chinois d'outre-mer et le soutien chinois aux partis communistes d'Asie du Sud-Est. Partant de là, les relations entre la Chine et les pays de l'ASEAN ont connu quatre grandes périodes. Il s'est agit d'abord d'une hostilité initiale (1967-1970), la Chine considérant l'ASEAN comme une organisation montée contre elle. Le tournant de la politique américaine en Asie suivi de l'entrée de la Chine à l'ONU a eu pour conséquence que les deux partenaires sont restés dans l'expectative de 1970 à 1973. Après cette date, la RPC a appliqué une politique de la main tendue (1973-1978) qui a eu pour résultat l'établissement de relations diplomatiques avec plusieurs pays de l'ASEAN avant de se retrouver alliés objectifs dans une commune volonté de s'opposer à l'occupation du Cambodge par le Vietnam. Pour maintenir cette alliance, la Chine a mis en sourdine les sujets de friction qui l'avaient traditionnellement opposée aux pays de l'ASEAN.
On August 1967, when the People's Republic of China was immersed in the worst excesses of the cultural Revolution, five non-communist countries, Malaysia, Philippines, Thailand, Singapore, Indonesian, having filed several times to form a regional grouping, finally founded the ASEAN. These countries were united in their oposition to China's territorial claims in the South China Sea, her attitude toward the overseas Chinese in their countries and China's support for the various communist parties in South-East Asia. Since that trime, there have been four major stages in the relations between China and the ASEAN States. There was initially a period of hostility (1967-1970), in wich China viewed ASEAN as an organization extablished to oppose her. The Sea-change in Aerica's Asian policy followed by China's admission to the United-Nnations resulted in a period of mutual uncertainty (1970-1973), with both China and Asean pursuing a wait-and-see policy. From 1973 on, the PRC pursued a policy of openness and good will, resulting in the establishment of diplomatic relations with several ASEAN States. This culminated in 1978 with the present working alliance between China and the ASEAN Nations which has the shared objective of opposing the Vietnamese occupation of Cambodia. In order to maintain this alliance, China has forgone discussion of contentious issues with these countries.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4