Permalien Courriel Export
Thèse
Le mouvement néoconservateur aux Etats-Unis : le deuxième âge du néoconservatisme à travers l'histoire de la "Coalition for a Democratic Majority" et du "Committee on the Present Danger", 1972-1992
Auteur
Éditeur [s.n.]
Année 2005
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
Le mouvement néoconservateur aux Etats-Unis : le deuxième âge du néoconservatisme à travers l'histoire de la "Coalition for a Democratic Majority" et du "Committee on the Present Danger", 1972-1992
Éditeur
Description
2 vol. ([1088]p.) : ill. ; 30 cm
Notes
Publication autorisée par le jury
Bibliogr. p. 903-914. Index
Note de thèse
Thèse de doctorat : Histoire : Paris, Institut d'études politiques : 2005
N° national de thèse
FR 2005IEPP0014
Collaborateurs
Variantes de titres
The neoconservative movement in America the second age of neoconservatism through the history of Coalition for a Democratic Majority and the Committee on the Present Danger, 1972-1992 eng
Sujets
Classification Dewey
324
Résumé
Cette thèse aborde un sujet jusqu'alors délaissé par les historiens, le mouvement néoconservateur, dont elle propose une interprétation d'ensemble en trois âges, trois moments historiques. Elle étudie ensuite en très grand détail le deuxième âge du néoconservatisme (1972-1992), à travers deux organisations essentielles, la Coalition for a Democratic Majority et le Committee on the Present Danger (à partir de leurs archives). L'élection de George McGovern comme candidat démocrate en 1972 suscite uen réaction de rejet de la part des démocrates "traditionnels" qui tentent de reconquérir le parti et de faire triompher leur courant centriste et pro-défense, autour dun Sénateur Scoop Jackson. Ils fondent la Coalition for a Democratic Majority (CDM), dont le double objectif est de faire reculer l'influence de la nouvelle gauche au sein du parti démocrate et de convaincre l'Amérique d'adopter une politique étrangère plus ferme vis-à-vis de l'URSS, rejetant l'illusion de la Détente. Le Committee on the Present Danger (CDP) apparaît en 1976. Il est bipartisant et son objectif est d'alerter l'Amérique sur les risques qu'elle court face à une URSS dont les capacités militaires, selon elle, croissent très rapidement et sont sous-estimées. Le CDP contribue à la campagne contre le traité SALT II, et est l'officine où s'élabore la politique étrangère de Ronald Reagan, lui-même membre du CDP. Il participe ainsi d'une recomposition essentielle du paysage politique alméricain, puisque de nombreux démocrates néoconservateurs du CDP et de la CDM vont travailler dans l'administration Reagan et deviennent républicains.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4