Permalien Courriel Export
Thèse
La Look East policy indienne ou La politique régionaliste de l'Inde à l'égard de l'Asie orientale
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
La Look East policy indienne ou La politique régionaliste de l'Inde à l'égard de l'Asie orientale
Éditeur
Description
603 p. : cartes ; 30 cm
Notes
Bibliogr.
Note de thèse
Thèse de doctorat : Science politique. Relations internationales : Paris, Institut d'études politiques : 2001
N° national de thèse
FR 2001IEPP0014
Collaborateurs
Variantes de titres
The Indian "Look East" Policy or New relations between India and East Asia eng
Sujets
Classification Dewey
327
Résumé
Lancée en 1991 par le Premier Ministre P.V.N. Rao, la Look East policy vise à arrimer l'Inde à l'Asie orientale tant sur le plan économique que politique et stratégique. Cette politique de " Regard vers l'Est " participe des réajustements engagés par l'Etat indien en matière de relations extérieures, dans le contexte de l'après-guerre froide. Les préoccupations économiques sont prédominantes dans l'ouverture indienne sur " l'Asie du miracle ", car le pays espère avant tout bénéficier des surplus de capitaux et du dynamisme commercial de la région est-asiatique. La Look East policy apparaît donc comme le prolongement en politique extérieure du processus de libéralisation de l'économie nationale engagé depuis 1991. L'Inde cherche à coopérer avec les pays d'Asie orientale avec d'autant plus d'engouement qu'elle les considère comme culturellement proches. La civilisation indienne a autrefois rayonné sur ces terres avoisinantes, notamment en Asie du Sud-Est et New Delhi s'efforce désormais de définir une identité asiatique valorisant l'héritage indien. En vertu de ses affinités culturelles avec les nations asiatiques, l'Inde se considère comme un partenaire naturel de toutes leurs constructions régionales. Le pays entend en effet devenir membre des différentes institutions qui structurent la région, car elles concrétisent une définition de l'Asie à laquelle il aimerait être intégré. En matière stratégique enfin, l'Inde a entrepris de se présenter comme un pôle stabilisateur sur une scène asiatique dominée par la montée en puissance de la Chine. Les Etats de l'ASEAN l'ont ainsi admise en 1996 à l'ASEAN Regional Forum, la seule institution intergouvernementale en Asie à discuter des questions de sécurité. La nucléarisation de l'Inde après les essais de mai 1998 a accru de facto son poids dans les équations stratégiques asiatiques. Mais si New Delhi a justifié sa décision au nom de la stabilité en Asie, sa politique nucléaire procède surtout d'une volonté de s'imposer comme une puissance mondiale.
Origine de la notice
Abes (SUDOC)
 

inMedia v4.4