Permalien Courriel Export
Article de revue
The myth of equilibrium : winner power, fiscal crisis and Russian economic reform
Auteur
Document principal Communist and Post-Communist Studies <P 8° 2664>
Exemplaires
Notices liées
Notice détaillée
Auteur
Titre
The myth of equilibrium : winner power, fiscal crisis and Russian economic reform
Document principal
Communist and Post-Communist Studies

Description
(2001-12) vol.34 : n°4, p.423-446 : tabl., graph.
Notes
Bibliogr.
Sujets
Résumé
Il est commun de décrire la Russie comme un Etat qui n’a réalisé que des réformes partielles en raison de l’influence de forces économiques puissantes, les «gagnants» des réformes économiques, et qui aurait ainsi perdu de sa souveraineté. De fait, la crise financière a été un danger constant à partir de 1992. L’Etat, dans son incapacité à gérer l’économie, n’a pas eu d’autre choix que de rechercher des ressources auprès du seul secteur qui en avait, à savoir les banques commerciales. Les relations de l’Etat avec ce groupe de «gagnants» n’étaient pas le signe d’une perte de souveraineté, mais une réponse nécessaire aux tendances à l’effondrement fiscal qui se dessinaient.
Origine de la notice
FNSP
 

inMedia v4.4